Page dédiée à la mémoire de Alain TERRIEN


15/03/1954 - 10/02/2013
C'est un dimanche, le 10 février 2013, sous un soleil doré loin de nous, accompagné de 2 amis de longue date, qu'Alain est parti pour un voyage éternel.

Cette page lui est dédiée, que vous soyez un(e) ami(e) de longue date, de la famille, un proche ou même juste une connaissance, vous pouvez lui rendre hommage en laissant un message.


Pascal SUFFREN, le 26 juin 2013

Toute l'équipe du SYNERPA présente ses condoléances à la famille de Mr TERRIEN que nous avions rencontré lors d'un congrès des Maisons de Retraite, ainsi que le soutient à l'ensemble du personnel de l'entreprise.
Bien cordialement
LE SYNERPA

Mme Souad KHADRAOUI, le 18 avril 2013

Bonjour,
Mes plus sincères condoléances à la famille TERRIEN.
J'ai connu Alain TERRIEN en 2006 via le Club des entreprises de Floirac et depuis, je le croisais régulièrement au CIF de Floirac, lorsque AGAP PRO organisait des réunions au sein de cet établissement du Conseil Général dont je suis la gestionnaire.
Je garderais le souvenir d'un homme souriant, joyeux, dynamique et très professionnel...
Bon courage à vous tous.
Bien cordialement.
Mme Souad KHADRAOUI

Céline ROBERT, le 08 avril 2013

J'ai connu Alain Terrien le 27 juin 2009, c'était le jour de mon mariage et c'était un ami de mon père. Ce jour-là, sa femme et lui sont venus vers moi pour me dire un mot gentil... Cela m'a touchée. Puis je l'ai revu deux ou trois fois. J'aurais aimé mieux le connaître. Mes pensées vont à sa femme, à sa fille et à toute sa famille.

Kim-Lien et Thanh-Long TRUONG, le 27 février 2013

Alain,
Nous avons été très tristes d'apprendre que tu nous as quittés pour le grand voyage éternel vers le Ciel. Tu es toujours dans nos pensées ainsi que nos prières. Il est très difficile d'écrire ces mots sachant qu'au-dessus de nous tu es là. Repose en paix, tu l'as bien mérité. Le temps pourra s'enfuir mais il n'effacera jamais de nos cœurs.
Nos plus sincères condoléances à ton épouse LIEU, tes enfants, ta famille ainsi que tes proches.

Jean-Luc ARTH, D.G. COLIN RHD, le 25 février 2013

Au nom de la société COLIN RHD, je tiens à présenter mes condoléances aux proches d'Alain TERRIEN. Ayant eu l'occasion de le rencontrer, je garde l'image d'un homme doté d'un grand professionnalisme.

Michel TERRIEN, le 24 février 2013

Salut cousin,
J'ai du mal à compléter notre arbre généalogique familial, je pense à nos souvenirs de jeunesse, à nos 20 ans, à notre passion pour le sport, toi sur le tatami, moi sur le vélo, elles étaient belles ces années 70.
Puis la vie nous a éloigné. Nous nous sommes croisé pour une sépulture, une cousinade et ton mariage avec Lyou, ce fut une journée magnifique.
Je n'ai pas envie de mettre 10 février 2013 sur notre arbre. On verra demain ou plus tard encore.
Salut cousin.

QUENTIN Christian ARDO SA, le 21 février 2013

Ayant appris la triste nouvelle tardivement je n'ai pu exprimer avant.Je tiens à présenter mes très sincères condoléances à toute la famille et aux proches.
Je retiendrai le professionnalisme et le niveau de culture de Alain Terrien. Je n'ai malheureusement pas eu l'honneur de le connaître plus personnellement.
Je souhaite à ses enfants de poursuivre son action; et ce, en l'ayant toujours à l'esprit.
Bon courage à tous.

Anne GUIDEZ - La Bovida, le 21 février 2013

J'ai rencontré M. TERRIEN sur le SIRHA cette année. Nous nous sommes entendu immédiatement; les quelques heures où nous avons discutés, furent pleines de sérieux, de sagesse et de gaieté.
Je regrette profondément de ne pouvoir le connaitre plus.
Je m'associe à la douleur de sa famille et ses proches.
Bon voyage M. TERRIEN....

Christel Stevens, le 21 février 2013

Je me souviens parfaitement de la première fois où j'ai rencontré Alain, il y a environ 9 ans... nous étions au restaurant (désolé j'ai oublié le nom) avec mon collègue qui me faisait une passation de dossier... étant une fille, j'ai eu droit à du grand Alain, ses grandes tirades sur les femmes, qu'il gagnait au change par rapport à mon collègue, quelques blagues moyennes et le fait qu'il allait se marier avec une femme de chaque continent . Le tour du monde était quasi bouclé quand il a annoncé qu'il s'était arrêté en Asie et qu'il en était très content... je me suis dit, oups sur quoi ou qui suis-je tombée....??
Puis le premier rdv passé, apprenant à le connaitre, j'ai réellement apprécié le personnage. Son franc parler qui m'a tout de suite plu, ses expressions et métaphores sur le business.. Il me bufflait par son étrange facilité à parler en public (notemment lors des conventions à Mérignac) où j'avais souvent droit à ma pique perso. Chaque problème trouvait sa solution pour l'équilibre de tous. Il me taquinait à chaque visite car étant du coin, il savait que j'allais passer un we ou une soirée avec mes amis bordelais...
La dernière fois que nous nous sommes vu, au SIRHA, nous nous sommes "engueulés" (désolé c'est le mot) sur mon stand... à 50 cm de l'autre, chacun en train d'argumenter pour sa paroisse.. Je me souviens que nous étions en plein milieu à hausser la voix, et un collègue est passé, les yeux ronds, et nous nous sommes retournés vers lui et j'ai dit "pas d'inquiétude, on s'engueule mais on s'adore" et Alain a rigolé.. parce que c'était vrai, parce que notre dispute était plus un jeu qu'un réel conflit, parce que je savais que ce problème n'en était pas un..
Je n'arrive toujours pas à croire que c'est arrivé, j'ai l'impression que rien n'a changé et que la semaine prochaine je serai dans le bureau en train de dérouler notre rdv.
Je suis evidemment parmi vous jeudi en vous témoignant mon soutien dans ce moment dur et inattendu.

Jérôme LE ROUX Nutrisens-Restauration, le 21 février 2013

La vraie réussite d'un leader se trouve dans le fait qu'il laisse derrière lui, dans d'autres hommes et femmes, la convition et la volonte de continuer.

Christophe Boursier - Société LambWeston, le 20 février 2013

La derniére fois que j'ai vu Alain il était égal a lui même, et dans son univers, le salon des métiers de bouche à Lyon. Jovial avec tout le monde et proche de ses équipes.
Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches et à ses équipes.
Bon voyage éternel.
Christophe

Laurent RAPIN, le 20 février 2013

La Sté ACHILLE BERTRAND et le Groupe Even s'associe a la douleur des proches d'Alain.
Les années de travail avec Alain ont toujours été a son image , directes, parfois dures, mais toujours perfectibles et évolutives.
Bon voyage dans l'au delà .
Laurent RAPIN

Barbara BRIHIER, le 20 février 2013

Au delà du patron, je tiens à saluer l’Homme, sa capacité à conquérir sans écraser, à faire confiance sans aveuglement, a anticiper le futur, font de lui un patron atypique certes mais tellement unique...
le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre est de continuer à faire évoluer AGAP’pro.

Bruno Creuzé, le 20 février 2013

Alain, nous nous sommes connus à la création de cette belle entreprise.
En homme de caractère et avec volonté tu as su t'entourer et faire évoluer le fruit de ton travail.
Tu es parti trop vite Alain toutes mes condoléances à ton épouse à tes enfants et toute ton équipe.

Frédéric PAT Félix Potin, le 20 février 2013

Il faisait parti de ces hommes de caractère qui ne peut laisser indifférent.
J'ai eu la chance de le rencontrer lors de sa visite à Grasse en 2012.
Un homme passionnant, un vrai négociateur.
Je présente à sa famille et à tous ses proches mes plus sincères condoléances.

Nadège ROUSSELLE, le 20 février 2013

Je n'ai rencontré qu'une seule fois M. TERRIEN qui m'avait tant impressionnée au cours de différents échanges téléphoniques (Il m'a dit Ah si j'avais su que vous étiez jolie je ne vous aurai pas si souvent crié dessus...) Cette rencontre m'avais permis de me faire une toute autre idée de lui, et tous les témoignages y ressemblent.
La vie est bien injuste de nous priver d'une personne qui avait tant à nous apprendre...

Au nom des Établissements MASSONNIERE, j'adresse mes plus sincères condoléances à la famille, aux amis de M. TERRIEN et à toute l'équipe d'Agap.

Georges Renvoizé, le 19 février 2013

A toi Alain, mon ami ...
Mes premiers contacts avec Alain furent rudes à cause d’un malentendu,mais c'était déjà un bon signe, négociateur de haut rang nous avons appris à nous connaitre et à nous apprécier, pour devenir par la suite de vrais amis, et la découverte d’un homme sensible, généreux, d’une gentillesse insoupçonnée, et d’une extrême simplicité

La perte d’un mari, d’un père, laisse un grand vide dans la vie, qu’aucune parole réconfortante ne pourra combler tout à fait. Perdre un proche est toujours un moment très difficile auquel on ne veut, on ne peut pas croire tant il fut si soudain, si brutal, si inacceptable.

Nous savons tous qu’un jour prochain, l’existence se terminera pour chacun d’entre nous, voilà pourquoi il est important d’avoir pu profiter ensemble
des moments comme ceux du Vietnam, et de ceux, qui nous sont les plus chers tant qu’il en est encore temps.

Aujourd'hui tu parcours les chemins de l'éternité , et vogues sur les barques célestes, mais ton souvenir et ton amitié resteront à jamais ancrés au plus profond de moi.
Adieu mon ami.
Georges

Eric FAGET, le 19 février 2013

Il y a des personnes que l'on croit immortel, a qui il ne peut rien arriver, de plus si jeune, c'est pour cela que je ne réalise pas pour l'instant que l'on ne se rencontrera plus, que l'on ne pourra plus échanger.
Alain TERRIEN, c'était the personnage en Aquitaine, certes avec son franc parler, mais on l'aimait pour cela.
Cela s'est jouer à peu de choses que l'on travaille ensemble , nous menons des chemins parallèles et j'ai toujours apprécié ton respect par rapport à cela.
La ou tu es , tu peux être fier de ton entreprise AGAP'pro , a qui tu as donné un Nom reconnu, comme le tient, qui ne connaissais pas Alain TERRIEN, c'est pour cela que l'on a du mal a réaliser que tu n'es plus la, tu nous manqueras .
Toutes mes condoléances a sa famille, et toute la réussite et du courage à son équipe en place pour poursuivre son œuvre, qui est loin d’être facile, quand on perd le patriarche.
Pour ma part, ta voix et ton image resteront très présentes, j'étais loin de penser que ton départ me toucherais autant .
Longue vie à ton entreprise .
Eric FAGET

Thérèse NESLY PROAPRO Montauban, le 19 février 2013

A son épouse en particulier,
A ses enfants,
ce petit message pour vous témoigner mon émotion.
Je vous souhaite de trouver le réconfort autour de vous pour continuer sur le chemin de la vie.
Thérèse NESLY
Assistante de Direction PROAPRO MONTAUBAN

Philippe Marette, le 19 février 2013

Alain,
Tu as toujours été à nos cotés, par ta présence, tes conseils et ton aide.
Grace à toi nous avons progressé.
Ton exemple est un modèle pour nous et garderons toujours ton souvenir en mémoire.

Jacqueline CREMONA, le 19 février 2013

Alain,
Tu as choisi les Seychelles pour partir et faire un long voyage; mais sache que jamais je ne pourrais oublier l'homme brillant que tu as été.
Tu m'as tendu la main pour que je vienne travailler avec toi, je t'ai fait confiance, j'ai beaucoup appris à tes cotés et je t'en remercie.
J'ai fait une belle rencontre quand je t'ai connu et tu resteras toujours dans ma mémoire.
Bon voyage

Alexandre LOURADOUR, le 19 février 2013

Alain, force de caractère et passionné par son travail; voilà ce que je retiendrai de cet homme dont j'aurai aimé en apprendre plus.
Continuons ce qu'il avait mis en place et dépassons ses espérances.

CHARDIN Monique Entreprise CHARLES FRANK, le 19 février 2013

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le grand départ de Mr Alain Terrien, tout le personnel de l’entreprise et moi même se joignons à vous pour partager votre peine.
Nos plus sincères condoléances.
Cordialement.
Monique Chardin

Pascal Rivoal ( Unilever), le 19 février 2013

Alain,
Tout au long de ces nombreuses années où l'on a collaboré ensemble, j'ai pu apprécier ta gentillesse et ton intelligence. Toujours disponible et clairvoyant, ton charisme fait de toi un homme remarquable et remarqué qui va nous manquer.
Toutes mes pensées vont vers tes proches, et ceux qui t'entouraient.
Au revoir.

Michel COLL Le 19/02/13, le 19 février 2013

Alain
Tu m'avais annoncé ton Tgv fin février à Perpignan et il ne viendra plus ....
Mais il me reste encore à décrypter une large part de ton dernier rapport du Sirha:
Je ne suis donc pas prêt d'oublier ton Amitié et ta feuille de route,
confiant dans la capacité de tes successeurs à continuer ton oeuvre originale.
Dans tous les cas ils pourront compter sur mon affectueux soutien.
Michel

Annie et Jean Jacques BARDE ainsi que Jeanne, le 19 février 2013

Nous avons peu connu Alain et le regrettons beaucoup, lors de nos brèves rencontres nous avons apprécier sa gentillesse et son sérieux .
Même dans les loisirs nous remarquions le pédagogue lors de la dernière chasse du 24/11/2012, il avait initié au maniement du fusil un jeune novice quand bien même il s'agissait de tirer sur une pomme de pin.
Cette simple démarche permettait d'apprécier la qualité de l'homme dans sa vie et ses entreprises .
Nous nous joignons à la peine de Lieu et Han et de ses Garçons, ne n'oublions pas aussi Ghislaine à vous tous nous vous embrassons bien fort.

Michelle ROBERT, le 19 février 2013

Alain,
J'ai été profondément choquée lorque j'ai appris ta disparition.
Je garderai toujours le plus sincère et profond respect pour l'homme que tu étais.
Toutes mes pensées vont vers ta famille et tes proches.
Au revoir....

Dominique CLAVIER, le 19 février 2013

Une personnalité charismatique.Des convictions, des idées novatrices et décapantes, une capacité à entrainer ses équipes autour de projets ambitieux.
Je garderai le souvenir d'un grand professionnel que l'on aimait cotoyer.

Au nom de TerreAzur je vous présente nos sincères condoléances

Florence Johanny, le 19 février 2013

Alain,
Je me réjouis de t'avoir connu. Tu es un exemple, un grand Homme.
Merci d'avoir été celui que tu as été...

Lionnel Cosme Kellogg's, le 19 février 2013

Je l'ai peu connu mais avant même de le voir sa réputation l'avait précédée...
Nous perdons un homme bien et qui professionnellement était largement à la hauteur de ce que l'on disait sur lui, je ne doute pas qu'en tant qu'homme il devait aussi porter les valeurs qu'on lui prêtait, honnêteté, franchise, motivation , sens du respect de l'autre. Mes pensées vont à la famille et à ses collaborateurs. Avec vous de tout Coeur.

Francoise et Jean Claude DEDEBAN, le 19 février 2013

Au revoir ALAIN
Toi un homme plein d'ambitions, de vie, de courage, de volonté, de gentillesse, d'amour et de qualité........
Depuis le 10 février 2013, tu nous à quitter brutalement. Derrière toi tu laisses ta famille, tes amis dans une grande peine.
Plein de souvenirs me reviennent toutes les nuits, la construction de ton empire que tu as réussi à construire (il y a plus de 15 ans tu avais des projets plein les yeux dont tu me disais que: je ne sais pas si cela va durer longtemps). Nous ne t'oublierons jamais.
Je souhaite que tes enfants suivront le chemin de tes grands projets et prennent ton exemple dans le travail et surtout qu'ils accompagneront LYOU et ta fille chérie Anne.
Je suis dans une grande peine depuis ta disparition.
Les Chasseurs de notre Amicale ce joins à moi pour présenter toutes les condoléances a ton épouse, tes enfants, ta fille, Ronald et toute ta famille et tes Amis.
Et dire que nous avions prévus de chasser le 23/02/13!!
Au revoir mon ami Alain, que de bons souvenir. Bises.

Philippe MAINAUD, le 19 février 2013

C'est avec beaucoup d'émotions que je viens d'apprendre le départ trop rapide d'Alain, et c'est au nom de toute l'équipe Perinter que je présente toutes nos sincères condoléances à toute sa famille et ses proches amis, nous aurons une pensée particulière pour son futur voyage.

Sophie LARRIEU-MERIC, le 19 février 2013

C'est avec beaucoup de tristesse que je pense à sa famille, ses amis,ses collaborateurs mais aussi relations professionnelles. c'était un homme avec des idées novatrices qui aussi avait un sens aigu de la loyauté, ce qui fera de lui une personne dont on se souviendra longtemps.

José Perez, le 18 février 2013

Alain,
Je m'adresse à toi à la première personne, tant il m'est difficile d'imaginer ton départ. Nos routes se sont croisées depuis 2009, parfois dans l'adversité mais toujours avec respect me semble t-il.
J'apprécie les hommes de conviction et tu en as.
J'apprécie la franchise et tu en a fait ta marque déposée..
J'apprécie les échanges virils ..mais corrects, toi aussi..
Bref, c'est un grand plaisir de t'avoir connu.
Bon voyage.

Jean-Claude BASTARD, le 18 février 2013

Trop jeune, trop tôt, trop loin, beaucoup de trop pour qualifier cette disparition tragique et soudaine.
Alain m'a tellement donné de conseils précieux dans ma vie de chef d'entreprise, que sa présence va vraiment me manquer pour mon futur.
Nous avions travaillé dans la même entreprise, avions le même respect, la même idée du commerce et la vision de l'indépendance.
Ses mails enflammés vont eux aussi cruellement me manquer : Trop vifs, trop violents diront certains...mais tellement vrais.
Sa force était de toujours dire ce qu'il pensait, sa présence dans une pièce n'émettait aucun doute sur ses intentions, son charisme, c'était sa marque de fabrique, sacré leçon à chaque intervention.
Reposes en paix Alain, et qu'AGAP perpétue ton souvenir en nos coeurs.

Pascal MESSEMACRE, le 18 février 2013

"Le futur appartient a ceux qui croient à la beauté de leur rêves" (Eléanor Roosevelt). C'est comme ça que je qualifierai Alain, homme d'idées, de conviction qui croyait en l'avenir et en ses rêves. Utopiste, oui, certainement qu'il l'était. Nous nous sommes connus peu mais nos échanges en furent grandit. Nous étions concurrents et néanmoins ami, une complicité s'était établie. A ses côtés, j'ai participé à la création de l'ANSCAP. Tu nous manques déjà. Tu as apporté une grande pierre à l'édifice des centrales de référencement. Toutes mes condoléances à son épouse, ses enfants et ses proches.

Yves SERGUEEF, le 18 février 2013

C'est avec grande tristesse que j'apprends ton départ. Un homme comme il n'y en a plus beaucoup, d'une amitié entière et sincère. Je t'ai connu tout au début de ton long et beau parcours dans ce petit pavillon ou nous nous sommes fait confiance mutuellement.
Même si la vie a fait que nous ne nous voyons plus beaucoup ces derniers temps, il y avait de ta part toujours un petit coup de téléphone ou un courriel pour prendre des nouvelles.
Tu laisses un grand vide et je suis de tout cœur dans la peine avec tes proches et ta famille.

Frédéric Janicka, le 18 février 2013

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès d'Alain Terrien. Frank Le Goff et moi-même nous associons à la douleur de ses proches et amis.
Nous sommes convaincus que l'ensemble des acteurs d'AG@P'pro continueront à développer avec la même volonté et la même force de caractère cette entreprise novatrice.

Bruno Martel 18 février 2013, le 18 février 2013

Je tiens à vous présenter mes condoléances les plus émues et vous dire toute la peine ressentie à la mort de M. Terrien.
L’espérance et la foi en la résurrection permettent d’adoucir la tristesse de sa disparition si brutale.

Pascal Targon, le 18 février 2013

Alain était un patron et un homme que l'on croise qu'une fois dans sa vie.
A son contact, j'avais envie de me surpasser dans le travail et la vie de tous les jours.
Alain nous allons continuer ton oeuvre pour toi, ta famille et toute l'équipe AGAP'pro.

Ronald BEAUVOIS, le 18 février 2013

Alain était pour moi un oncle, un patron et à l'occasion un père dans les conseils et l'éducation. J'ai commencé l'aventure AGAP'pro il y a un peu moins 15 ans maintenant, je me souviens très bien du hangar en tôle dans le jardin qui nous servait de bureau.
C'est une grande perte pour une seule personne. Il m'a apprit à me tenir droit et être droit dans ma conduite.
Quoi qu'il en soit, la vie est ainsi faite et nous avons du pain sur la planche tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Nous sommes prêts. Je suis prêt. Alain, tes rêves nous allons les accomplir, pour toi, pour nous.
Adichats !

Eric ROBERT, le 18 février 2013

Alain « était » un homme comme il en existe peu… Il connaissait énormément de monde, avait beaucoup d’amis et d’ennemis aussi… Sa méthode avancer, aller de l’avant, ne pas perdre son temps, en réflexion permanente son esprit n’a jamais connu de répit. Il paraissait indestructible tel un rock bravant un avis de tempête. Ceux qui ont fait plus que de le croiser, diront de lui que l’on est plus tout à fait le même suite à sa rencontre, sa stature, sa vision, son charisme, ce fort caractère ne laissait personne indifférent pas même ses fidèles détracteurs. Il était animé d’une volonté farouche de réussir, pas dans une recherche de possession ou une approche purement financière mais dans le but d’aider, de relever certaines personnes qui avaient mis un genou à terre et de les emmener à se dépasser et à prendre en main leur avenir. Cette démarche altruiste il en a fait aussi son concept professionnel au travers d’AGAP'pro, mutualiser les achats et les services pour amener un bénéfice à tous. Il ne lâchait rien, toujours respectueux de la parole donné, il n’acceptait pas la médiocrité et les faux semblants. Alain tu nous manque déjà, mais nous avons partagé un bout de chemin ensemble et tes valeurs sont présentes à jamais dans nos cœurs et dans nos vies. Nous perdons un humaniste convaincu que le meilleur est à venir, alors redressons nous et reprenons cette œuvre inachevée…en toute humilité.